You are currently viewing Portrait : Agathe Figarol

Portrait : Agathe Figarol

Comprendre le vivant… par la (nano)biologie !

FICHE RÉSUMÉ

Nom

Figarol

Prénom

Agathe

Matières enseignées à l’ISIFC

Bio-ingénierie, biomatériaux, nano-biotechnologie et biochimie.

Domaine de compétences

Ingénierie tissulaire

Nano-médecine

Laboratoire de recherches

Institut CNRS FEMTO-ST – Equipe BioMicroDevices

Infos contact

agathe.figarol@femto-st.fr

0381666419

Signes distinctifs

Fraîchement arrivée dans la région bisontine,

après un périple en France, Angleterre et Japon

Découvrez durant les prochaines semaines les enseignants réguliers de l’ISIFC !
Aujourd’hui, Agathe Figarol, spécialisé en bio-ingénierie et nano-médecine…

Portrait

Après une enfance en Bretagne (d’où lui vient son appétence pour le beurre salé), et un lycée à Lyon, c’est à Compiègne qu’Agathe poursuit ses études, à l’Université de Technologie de Compiègne. Une dernière année en double diplôme en Angleterre, à Cranfield University, puis c’est le retour en France où elle réalisera sa thèse sur la toxicité des nanotubes de carbone à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne (UMR 5307, et U1059). Un passage à Paris, lui permet de faire l’expérience du monde industriel, en tant que toxicologue réglementaire, responsable du cabinet d’expertise de l’entreprise Expertox.

Agathe fait finalement le choix de la recherche, et de l’enseignement, en se consacrant pour quelques années à un parcours post-doctorat afin d’acquérir de nouvelles compétences dans des domaines pluridisciplinaire : de la nanomédecine à Toulouse tout d’abord, à l’IPBS (UMR 5089) et IMRCP (UMR 5623), puis de l’ingénierie  tissulaire à l’Université d’Osaka au Japon, et enfin de la toxicologie générale et particulaire à la faculté de pharmacie de Nancy et au sein de l’Institut Jean Lamour (UMR 7198).

 

Agathe Figarol au sein de l’équipe BioMicroDevices à Femto-ST. ©Steeven Flores

Depuis Septembre 2021, Agathe a rejoint l’Institut FEMTO-ST (UMR 6174) avec des projets de tumeur-sur-puce pour la nano-médecine, et a intégré l’équipe de l’ISIFC en tant qu’enseignante-chercheuse.

J’ai encore un regard neuf sur l’école,
mais j’y suis déjà ravie de l’ambiance familiale,
et de la réactivité des étudiants !

Mini-interview

Peux-tu nous indiquer sur quoi portent tes travaux de recherche ?

J’ai principalement 3 domaines d’intérêt qui s’entrecroisent : la nano-toxicologie, la nano-médecine, et l’ingénierie tissulaire. Je cherche à développer des modèles in vitro, donc au laboratoire, de tissus humains vascularisés – modèles sains, et de cancers – afin de servir d’outils pour la compréhension des mécanismes tumoraux et le criblage de nanomédicaments à l’efficacité optimisé et aux effets secondaires minimisés.

Qu’est ce qui t’a conforté dans ton choix de travailler dans le milieu de la bio-ingénierie ?

Comme beaucoup, j’hésitais sur mon orientation, pour ma part je balançais entre graphisme et science. La recherche me permet d’utiliser cette partie créativité et conception pour satisfaire ma curiosité et ma soif de compréhension du vivant. Je suis entrée dans le monde de la nano-biologie via la nano-toxicologie, en questionnant les interactions environnement et santé, mais j’ai vite été attirée par l’autre versant, la nano-médecine. Voulant disposer d’outils plus adaptés à ces études, et plus proches du corps humain, c’est dans un 3ème temps que je me suis tournée vers l’ingénierie tissulaire, et la reconstruction en 3 dimensions de tissus vivants composés de cellules, de capillaires sanguins et de matrice protéique.

Dans quels enseignements interviens-tu actuellement à l’ISIFC ?

En première année, j’interviens sur les bases de la biochimie, en deuxième année ponctuellement au sein de l’option bio-ingénierie, et en troisième année, en biomatériaux et nanobiotechnologies de l’option bio-ingénierie dont j’ai récupéré la responsabilité. 

Tu es arrivée récemment à l’ISIFC. Que penses-tu de l’école ?

Effectivement, ayant rejoint l’ISIFC en septembre 2021, j’ai encore un regard neuf sur l’école, mais j’y suis déjà ravie de l’ambiance familiale, et de la réactivité des étudiants !

Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !


Publications scientifiques notables

Three-Dimensional in vitro Models of Healthy and Tumor Brain Microvasculature for Drug and Toxicity Screening.
M. Piantino,  A. Figarol, and M. Matsusaki.
Frontiers in toxicology, 3:656254, 2021.

An in vitro self-organized three-dimensional model of the blood-brain barrier microvasculature.
A. Figarol, Y. Naka, Y. Shigemoto-Mogami, T. Furihata, K. Sato and M. Matsusaki.
Biomedical materials, 16:1, 2020.

A journey from the endothelium to the tumor tissue: distinct behavior between PEO-PCL micelles and polymersomes nanocarriers.
A. Figarol, L. Gibot, M. Golzio, B. Lonetti, A-F. Mingotaud, and M-P. Rols.
Drug Delivery, 25:1, 2018.

In vitro toxicity of carbon nanotubes, nano-graphite and carbon black, similar impacts of acid functionalization.
A. Figarol, J. Pourchez, D. Boudard, V. Forest , C. Akono, J-M. Tulliani, J-P. Lecompte, M. Cottier, D. Bernache-Assollant, and P. Grosseau.
Toxicology in vitro, 30:1, 2015.

Liste Exhaustive

https://agathe-figarol.jimdosite.com/